Présentation de Kindia

Présentation de Kindia

Géographie

La région administrative de Kindia couvre une superficie totale de 28 875 km² avec une densité de 54 habitants au km². Elle s’étend du sud – ouest des plaines côtières jusqu’aux hauts plateaux situés au nord – est à la limite des contres forts du Fouta Djallon. Elle est limitée à l’est par la région de Mamou, à l’ouest par la région de Conakry et l’Océan Atlantique, au nord – est par les régions de Boké et de Labé et au sud par la République de Sierra – Léone. De par sa situation géographique, la région de Kindia est la zone de transition qui relie Conakry à l’arrière-pays continental.

Situation démographique 

La population de la région administrative de Kindia a connu une évolution significative intervenue au cours de la période 1996-2011. La population de la région est de 1 667 695 habitants en 2016 avec une densité de 54 habitants au km².

Les différentes ethnies présentes dans la région sont les Soussous, Peuls, Malinkés et les autres minorités. Ces peuples cohabitent paisiblement et manifestent un métissage important.

Organisation administrative

Essentiellement située dans la région naturelle de la Basse Guinée, la région administrative de Kindia comprend 5 préfectures (Coyah, Dubréka, Forékariah, Kindia et Télemélé – située dans le Fouta Djallon). Son organisation administrative se décline à travers la déconcentration avec 5 préfectures, 40 sous-préfectures, mais aussi la décentralisation : 5 communes urbaines, 40 communes rurales, 516 districts, 88 quartiers et 2 424 secteurs.

Aspects socio-économiques

Kindia abrite 5 des 7 barrages hydroélectriques du pays. En 2008 il y a été répertorié 57 sites dont 1 aménagé, 40 auberges, 19 restaurants, 25 dancings, 191 gargotes et 141 bars-café, 6706 artisans dont 4296 femmes, 203 prestataires de service, et 4297 opérateurs économiques.

La majorité de la population régionale (94%) vit dans les zones rurales et tire son revenu de l’agriculture. Il existe un potentiel industriel remarquable (123 unités industrielles) implantées dans la région notamment dans les préfectures de Coyah, Dubréka, Forékariah et Kindia.

La région de Kindia présente d’importantes potentialités : important potentiel hydro-agricoles; pluviométrie abondante ; existence de 2 centres de recherche agronomique et d’un centre de vulgarisation agricole ; existence des projets d’aménagement hydro-agricoles important ; présence d’un réseau hydrographique dense ; présence de nombreuses forêts classées et naturelles ; existence de nombreux groupements en cultures maraîchères ; présence d’un important cheptel de bovins ; existence de 5 barrages hydroélectriques.

En dépit de ce potentiel, la région doit surmonter un certain nombre de défis pour répondre aux exigences d’un véritable développement économique :

  • faible niveau de productivité du secteur primaire ;
  • insuffisance d’infrastructures scolaires et de personnel enseignant surtout dans les zones rurales ;
  • insuffisance d’infrastructures sanitaires de proximité et de médicaments essentiels ;
  • faible rendement des exploitations agricoles ;
  • insuffisance des domaines aménagés ;
  • enclavement de certaines zones de production ;
  • insuffisance d’unités de transformation et de conservation des produits agricoles ;
  • conflits entre agriculteurs et éleveurs ;
  • non pérennisation des structures d’encadrement ;
  • insuffisance de la surveillance côtière ;
  • piraterie des zones côtières par les grandes sociétés de pêche étrangères ;
  • faible taux de desserte en eau potable et en électricité ;
  • taux élevé d’analphabétisme.

Enfin ci-dessous quelques chiffres illustratifs relatifs à la région :

  • Accès à l’électricité : 16,3 dans la région de Boké contre 17,5 (Guinée), pour un rang de 2/8
  • Accès à l’eau portable : 56,9 % dans la région de Boké contre 67,8% (Guinée), pour un rang de 4/8
  • Robinet du ménage : 4,0% dans la région de Boké contre 10,6% (Guinée), pour un rang de 3/8
  • Forage : 32.3% dans la région de Boké contre 35,3% (Guinée), pour un rang de 5/8
  • Fontaine publique : 0,5% dans la région de Boké contre 2,0% (Guinée), pour un rang de 7/8

 

Sources

Crédit photo : fouta224.wordpress.com

Site officiel du Ministère en charge des investissements et des partenariats publics privés (Guinée) https://www.invest.gov.gn

Institut National de la Statistique (Guinée) : http://www.stat-guinee.org

Institut national de la statistique (Perspectives démographiques de la Guinée, décembre 2017)

Add Comment